Comment faire un discours – RH / MANAGEMENT

Faut-il adopter le plan « thèse-antithèse-synthèse » appris durant nos études lorsque l’on doit prendre la parole en public? Ou comme les juristes faire un plan en deux parties ? Les conseils de Catherine Sorzana, directrice de Medias Coaching Communication.

En fait, à l’oral, il faut identifier son message principal. Et le donner dès le début de son intervention. Dire l’essentiel dès le départ, ne pas « contextualiser » longuement avant d’arriver au coeur de son propos.

Le message essentiel peut être précédé de ce qu’on appelle une  » accroche  » : quelques phrases pour capter l’attention du public. Une anecdote (qui a un rapport avec le sujet, bien sûr), une question au public…

Les anglo-saxons commencent toujours par une plaisanterie lorsqu’ils prennent la parole. A vous de juger si c’est approprié à la situation et à votre public. Et si cela correspond à votre personnalité et à votre humeur !

Votre message principal se divisera, idéalement, en quelques idées-clés (pas trop nombreuses, elles doivent se compter sur les doigts d’une main).

Chaque partie, chaque  » chapitre  » de votre discours commencera par une de ces idées-clés. Votre public doit pouvoir voir où vous voulez en venir : il mémorisera plus facilement ce que vous dites.

Pour bien faire, il vaut mieux illustrer chacune de ces idées-clés. Le cerveau humain retient mieux les exemples, les illustrations (les histoires, en un mot) que les concepts. Utiliser des phrases courtes, actives.

Si votre chapitre est un peu long, ou si vous abordez des points complexes, vous pouvez rappeler l’idée-clé en fin de chapitre.

Enfin, prenez le temps de préparer votre conclusion. Finissez si possible sur une point positif, sur une invitation à l’action.

Sinon, deux petits conseils supplémentaires :

Choisissez un plan qui vous corresponde, qui suive votre logique. Evitez d’être impressionné par le plan de quelqu’un d’autre et de vous y conformer. Le plan, c’est ce qui donnera sa dynamique au discours, ce qui reflétera votre conviction, ce qui la soutiendra. En un mot : soyez vous-même, c’est toujours le plus important au moment de prendre la parole.

Et aussi, apprenez l’accroche, les points-clés et l’idée de conclusion par coeur. En cas de difficulté ou d’imprévu, vous pourrez reprendre plus facilement le fil de votre discours. Mais n’apprenez pas tout votre texte par coeur : vous perdriez votre naturel.

Bonne prise de parole !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :